Infusion de territoire

Arts Nomades c'est aussi ...les projets hors sentiers.

Des projets itinérants à la rencontre des habitants et de la population en Belgique et à l'étranger.

De l’infusion de territoire

Ça c’est glissé comme ça, discrètement, dans notre travail. L’aventure de Arts Nomades avait commencé avec un spectacle sous une tonnelle de jardin que nous trimbalions d’écoles en places de villages. Le spectacle s’intitulait « Encadrement Immédiat » et relatait les difficultés de communication entre deux personnes ayant des conceptions artistiques radicalement différentes. Le spectacle se clôturait immanquablement par une discussion entre les spectateurs et nous et le plus souvent, les spectateurs prenaient eux-même les pinceaux et redécoraient l’ensemble de la tonnelle qui voyageait ainsi vers un nouveau lieu avec les traces du précédent. Depuis ce premier spectacle et après en avoir produit sept autres, nous avons exploré cette relation au territoire de façon de plus en plus précise. Au point que le titre de notre quatrième spectacle, Fra.K. Infusion portait en lui-même cette volonté d’exploration.

 

Avec l’infusion du territoire, Arts Nomades entend mettre en lien les différents lieux traversés, mettre en évidence les habitants qui y vivent et en faire le coeur même de son projet artistique.

 

Vous trouverez un petit aperçu des ces projets hors sentiers dans les liens ci dessous

 

 

Les Scènes de village et Le Salon des Auteurs avec le Centre Culturel du Brabant Wallon.
La Tournée Générale, préambule à Décrocher la Lune avec le Central (centre culturel du centre) et l'asbl Décrocher la Lune.


Les projets Culture Ecoles à Lessines avec la Cellule Culture-Enseignement.
Les ateliers Traces avec les spectateurs du théâtre les Tanneurs
Le projet Lessines Terre Promise? avec l'Athénée Royal de Lessines.

ODYSSEE KARAVANA et Infusion de territoire

 

Etapes de la récolte : Brabant Wallon, Pays des Collines, Yverdon les Bains en Suisse, Plovdiv en Bulgarie, Thessalonique en Grèce et Ferrare en Italie.

Avec le projet « Y a de la Joie », nous voulons remettre la possibilité de la joie au cœur de nos existence. Cette joie dont on voudrait nous faire croire qu’elle est ringarde, dépassée. Qu’il faudrait l’enterrer pour la remplacer par la colère, la peur, la tristesse ou le dégoût.

Mais face à ce quatuor, nous sommes convaincus que « Joie » avec « Surprise » pour principale alliée nous réservent encore de beaux jours pour l’humanité. 

Nous explorons comment la joie peut se transmettre dans l’espace publique à travers la force du groupe. La manière dont la parole portée par un chœur peuvent gagner le cœur des gens et les transformer, comme le souhaitait peut-être Augusto Boal, en spect’acteurs : des individus qui dans un premier temps sont face à la représentation, mais qui petit à petit en deviennent partie intégrante. 

Soit consciemment, parce qu’ils ont découverts les ficelles que nous leur avons proposées, soit inconsciemment parce que les images créées font partie de leur cadre de référence.

Nous observons aussi le changement de paradigme qui s’opère lorsque un individu est confronté à une représentation différente du monde. Individu que nous invitons à nous suivre, si il le souhaite dans cette représentation différente.

Article Stradda Fracas dans l'Escaut.

Infusion de territoire
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Eclipse © 2014 -  Hébergé par Overblog